Le feu dans le trou ! Si la voiture est en feu

Les causes et la fréquence des incendies de véhicules sont devenues un problème qu’il ne faut pas sous-estimer. Le nombre d’alarmes incendie est en augmentation, surtout pendant les mois d’été les plus chauds. Selon les estimations de la Société allemande de surveillance technique (GTÜ), il y a environ 60 000 incendies de véhicules par an. Cependant, la plupart des pertes totales causées par ces incendies auraient pu être évitées s’il y avait eu un extincteur à bord. Malheureusement, le port d’un tel extincteur n’est pas exigé par la loi (comme la trousse de premiers secours, le triangle de signalisation ou le gilet de sécurité).

Causes possibles d’incendie

Les causes d’un tel incendie peuvent être très diverses. L’un des classiques sont les pré-dommages causés par les martres, pour qui un compartiment moteur encore chaud est une véritable “oasis de bien-être”. Pendant ce temps, certains isolants en caoutchouc des câbles électriques sont encore rapidement rongés, de sorte que des espaces vides se créent, qui à leur tour entrent en contact avec la carrosserie du véhicule et, dans le pire des cas, peuvent provoquer une étincelle. Une autre cause est, par exemple, l’installation incorrecte de composants électroniques dans le véhicule (par exemple, l’équipement ultérieur d’une voiture avec un système de navigation, qui n’a pas été fait correctement). Des câbles mal installés peuvent s’user et provoquer un court-circuit.

Cependant, la plupart des incendies sont causés par un manque d’entretien et de soins. Par exemple, les conduites de carburant et d’huile poreuses peuvent ne pas être détectées et remplacées à temps. Dans ce cas, des liquides de fonctionnement hautement inflammables comme l’essence ou les huiles peuvent se retrouver sur les parties chaudes de l’échappement ou du moteur et s’enflammer. C’est pourquoi les intervalles d’inspection et d’entretien prescrits sur le véhicule doivent être strictement respectés, au cours desquels toutes les conduites sont contrôlées pour détecter les fuites et leur acheminement et si nécessaire, remplacées. Vouloir faire des économies ici, ce n’est pas seulement au détriment de la sécurité routière du véhicule, mais aussi indirectement au détriment de la santé et de l’intégrité physique des occupants du véhicule.

Les premières mesures en cas d’incendie

Si un véhicule prend effectivement feu, le premier devoir civique dans ce cas est de rester calme et de garder la tête froide ! Le véhicule doit alors être immédiatement arrêté et le moteur coupé. Cela a, généralement, pour effet de déconnecter la pompe à carburant du circuit électrique du véhicule et d’interrompre l’approvisionnement en carburant. Les occupants doivent quitter le véhicule rapidement (mais pas de manière mouvementée ou panique). Même si certaines superproductions hollywoodiennes le suggèrent, une fois qu’un véhicule a pris feu, il n’explose, généralement, pas soudainement en une boule de feu comme dans un film.

Les vrais problèmes sont principalement causés par les fumées toxiques générées par l’incendie. L’expérience pratique a montré qu’un incendie met environ cinq à dix minutes pour atteindre l’habitacle. Il y a, généralement, assez de temps avant l’arrivée des pompiers pour prendre les premières mesures. Un extincteur portatif peut sembler assez petit à première vue, mais il peut toujours être utilisé très efficacement lorsqu’un incendie se déclare dans un véhicule.

De cette manière, il est souvent possible d’éviter des dommages plus importants. Pour manipuler l’extincteur, il existe quelques conseils sur la manière de se comporter :

  • Prévenez d’abord les services de secours !
  • Faites toujours attention à la direction du vent.
  • Éteignez avec le vent !
  • Ne pas pulvériser directement dans la flamme, mais par le bas dans le nid rougeoyant lui-même !
  • Faites attention à une distance suffisante pour que le nuage de poudre enveloppe tout le feu et non le pompier !
  • Ne supprimez que par intermittence ! En effet, les extincteurs à main n’ont qu’une capacité d’extinction limitée par la poudre.

La façon la plus simple de ranger un extincteur dans une voiture

L’important pour le montage de l’extincteur est son emplacement à l’abri des accidents, et toujours facilement accessible. Outre les possibilités de fixation à l’intérieur (directement devant le siège du conducteur ou latéralement dans le plancher du passager), un extincteur peut, également, être facilement logé dans le coffre. En effet, la plupart des accidents sont des accidents frontaux. Dans la plupart des cas, le tronc est donc le plus susceptible de rester facilement accessible. Toutefois, il serait plus judicieux que les constructeurs automobiles tiennent eux-mêmes compte de cet aspect de la sécurité afin de s’assurer que l’extincteur peut être correctement fixé dans la voiture.

Cependant, une telle solution au problème n’est pas encore en vue au niveau européen. Cela est d’autant plus étrange que la mobilité électronique croissante tendra à augmenter les risques d’incendie dans la voiture électronique. L’une des causes possibles d’incendie ici pourrait être les accumulateurs haute performance installés. La poursuite de l’installation de composants électroniques est, également, susceptible d’aggraver ce problème.