Les règles concernant les extincteurs

extincteurs

Publié le : 23 mars 20216 mins de lecture

Il est indispensable, voire obligatoire, de réduire les risques des dangers suite à un incendie au sein d’une société ou dans une demeure. L’utilisation des extincteurs constitue la clé pour garantir la sécurité. Ces dispositifs jouent un rôle important dans la protection des travailleurs et occupants. Ils sont utilisés pour éviter les catastrophes et limiter les dégâts qui y sont liés. Un matériel d’incendie permet sans doute de réduire les pertes matérielles et/ou humaines.

Comment doit-on installer et signaler l’extincteur ?

Un extincteur est à installer obligatoirement dans un endroit facilement accessible. Il peut alors avoir sa place dans un pilier ou sur une façade. L’appareil doit aussi être posé dans des endroits à haut risque d’incendie, comme les usines. Pour avoir plus d’informations sur la bonne manière d’installer ce genre de dispositif, vous pouvez consulter cet article concernant la législation face au risque d’incendie. Pour qu’il soit récupérable en un simple geste, l’extincteur doit être placé à la bonne hauteur. Elle ne doit pas dépasser les 1,5 mètres. Si vous utilisez plusieurs appareils anti-incendie, il est essentiel de respecter la distance idéale de 15 m, lors de l’installation. Il ne faut pas non plus négliger l’entretien de ces dispositifs. Effectivement, ils doivent être à l’abri des intempéries.

Il s’avère nécessaire d’indiquer la présence d’un matériel d’incendie. Pour cela, un signal concret s’impose. Son rôle consiste à permettre aux occupants, travailleurs ou passagers de remarquer rapidement l’emplacement d’un dispositif anti-incendie. Ainsi, dès la première apparition d’une fumée, ils peuvent réagir, afin d’éviter les éventuels dégâts. Grâce à ce signal, le personnel n’aura aucun mal à repérer la place des extincteurs de l’entreprise. Il faut, toutefois, noter que la manipulation de ce matériel de sécurité exige un minimum de compétences. Le décret R4227-39 l’exige même en mettant l’accent sur l’importance d’un apprentissage deux fois par an. Selon cet article concernant la législation face au risque d’incendie, ce type de formation permet au personnel de mieux maîtriser le modèle d’extincteurs adapté au feu. Les formateurs abordent également durant les cours les bonnes manières d’attaquer le feu.

Quelles sont les caractéristiques obligatoires des extincteurs ?

Toutes les entreprises, quelle que soit la taille, ainsi que les grandes propriétés doivent disposer des outils anti-incendie. Ils peuvent prendre différentes formes, notamment les extincteurs portatifs, les modèles sur roues et les seaux pompe d’incendie. Pour faciliter leur usage en vue de limiter les catastrophes, le dispositif doit contenir des repérages bien visibles. Ils doivent les catégories de la flamme adaptées (A, B, C, F). Elles sont définies en fonction du type de feu. Il ne faut pas oublier le fait qu’un extincteur doit être un matériel simple à manier. Côté capacité, il dispose obligatoirement d’une capacité minimum de 6 L. Son coloris en rouge facilite à coup sûr son repérage. Un extincteur suivant les normes doit également soumis à un examen minutieux à l’initiative d’un spécialiste. Ce dernier se charge de l’évaluation de l’efficacité du dispositif. Ce matériel d’incendie est encore sujet à des vérifications annuelles et d’un examen tous les 10 ans. Cette action doit sans doute être confiée à expert dans le domaine. Il est, par ailleurs, obligatoire de déposer le mode d’utilisation et les notices concernant sa vérification au personnel de la sécurité à côté de l’équipement anti-incendie.

Quelle capacité d’extincteur doit-on installer, selon la loi ?

La loi exige que toutes les propriétés soient pourvues d’au moins un extincteur. Elle veut même qu’un dispositif d’un volume de 6 L soit installé tous les 200 m². La pose d’un extincteur dans des endroits abritant des matériels électriques est aussi obligatoire. En effet, ces équipements sont souvent sujets au feu. La législation se montre parfois souple pour certaines sociétés. Toutefois, l’installation de ce type de matériel est fortement recommandée tous les 150 m², afin de mieux limiter les dangers. Spécialement, pour les branches industrielles et tertiaires, la loi exige la pose d’au moins trois types d’extincteurs avec une capacité de 9 L chacun. Les secteurs disposant toutes sortes de machine électrique, quant à eux, doivent se munir des dispositifs de grande capacité allant de 100 L à 3 000 L. Quant aux industries utilisant des liquides combustibles, ce volume va obligatoirement jusqu’à 50 000 L. D’autres matériels anti-incendies doivent encore être présents, pour ne citer que le seau, le gravier et les bêches.

Plan du site